Traitement de la dépendance à la cocaïne: Connaître vos options

Home » Traitement de la dépendance à la cocaïne: Connaître vos options

La cocaïne est un stimulant qui crée une forte dépendance. La dépendance à la cocaïne, également appelée trouble de l’usage de la cocaïne, est un usage compulsif de la drogue, quelles que soient les conséquences physiques, émotionnelles, financières ou même criminelles potentielles. Heureusement, il existe des options de traitement pour vous ou pour une personne de votre entourage qui lutte contre la dépendance à la cocaïne.

Cherchez une aide professionnelle

Personne ne sait mieux qu’un professionnel. Après avoir admis que vous avez un problème et que vous voulez surmonter votre dépendance, la recherche d’une aide professionnelle auprès d’un médecin, d’un psychologue agréé, d’un psychiatre, d’un agent de santé mentale ou d’un conseiller constitue une étape importante sur la voie de la guérison. Ils seront en mesure d’évaluer votre situation et de vous proposer éventuellement d’autres options de traitement si nécessaire.

« La thérapie ambulatoire peut aider la personne à aborder les problèmes sous-jacents à sa dépendance de manière personnalisée », explique Ridha Founassi, Thérapeute principal en Villa Paradiso Tunisie. « Les avantages sont que la personne peut continuer à vivre sa vie à la maison, au travail, et avoir des occasions d’essayer les solutions suggérées en thérapie dans leur contexte réel. »

Programme de traitement résidentiel

Si la thérapie et le traitement ambulatoires ne suffisent pas, un programme de traitement résidentiel vous permettra non seulement d’avoir le soutien de vos pairs et de vos conseillers à portée de main, mais aussi de vous éloigner de toutes les situations potentiellement déclenchantes qui vous pousseraient habituellement à consommer de la cocaïne.

« Un programme résidentiel vous permettra de quitter votre vie quotidienne afin d’explorer de plus près les raisons de votre dépendance, de vous défaire de vos habitudes malsaines et d’être plus responsable de votre sobriété », explique le Dr Adam Baiada, psychologue agréée spécialisée dans la dépendance et les traumatismes.

Groupes de soutien

Bien qu’il n’existe pas de médicaments approuvés par la FDA pour traiter la dépendance à la cocaïne, il existe des options de traitement, notamment des programmes de réadaptation en milieu hospitalier et ambulatoire, des groupes de soutien et une thérapie cognitivo-comportementale.

La cocaïne est un stimulant qui crée une forte dépendance. La dépendance à la cocaïne, également appelée trouble de l’usage de la cocaïne, est un usage compulsif de la drogue, quelles que soient les conséquences physiques, émotionnelles, financières ou même criminelles potentielles. Heureusement, il existe des options de traitement pour vous ou pour une personne de votre entourage qui lutte contre la dépendance à la cocaïne.

Personne ne sait mieux qu’un professionnel. Après avoir admis que vous avez un problème et que vous voulez surmonter votre dépendance, demander l’aide professionnelle d’un médecin, d’un psychologue agréé, d’un psychiatre, d’un agent de santé mentale ou d’un conseiller est une étape importante sur la voie de la guérison. Ils seront en mesure d’évaluer votre situation et de vous proposer éventuellement d’autres options de traitement si nécessaire.

« La thérapie ambulatoire peut aider la personne à aborder les problèmes sous-jacents à sa dépendance de manière personnalisée », explique le Dr Adam Baiada. « Les avantages sont que la personne peut continuer à vivre sa vie à la maison, au travail, et avoir des occasions d’essayer les solutions suggérées dans la thérapie dans leur contexte réel. »

Programme de traitement résidentiel

Si la thérapie et le traitement ambulatoires ne suffisent pas, un programme de traitement résidentiel vous permettra non seulement d’avoir le soutien de vos pairs et de vos conseillers à portée de main, mais aussi de vous éloigner de toute situation potentiellement déclenchante qui vous pousserait généralement à consommer de la cocaïne.

« Un programme résidentiel vous permettra de quitter votre vie quotidienne afin d’explorer de plus près les raisons de votre dépendance, de vous défaire de vos habitudes malsaines et d’être plus responsable de votre sobriété », explique le Dr Adam Baiada psychologue agréée spécialisée dans la dépendance et les traumatismes.

Qu’ils soient utilisés en personne ou en ligne, les groupes de soutien par les pairs, comme Cocaïne Anonyme ou Narcotiques Anonymes, peuvent vous offrir un cadre sûr et confortable pour partager vos pensées, vos sentiments et vos actions avec d’autres personnes qui vivent la même chose et peuvent s’identifier à vous.

« Les groupes ambulatoires aident les personnes à comprendre qu’elles ne sont pas seules à vivre leur dépendance et il peut être utile de voir comment d’autres personnes réussissent à gérer leur dépendance. Tout comme la thérapie individuelle, la personne peut continuer à vivre chez elle, à travailler et à essayer des solutions dans sa vie. »

Médicaments

À ce jour, il n’existe aucun traitement médicamenteux approuvé par la FDA pour traiter le trouble de l’usage de la cocaïne ou la dépendance à la cocaïne. Des médicaments, dont certains antidépresseurs ou stimulants, peuvent être prescrits pour aider à traiter l’état de manque, les symptômes de sevrage ou même contrecarrer les sensations agréables de la consommation de cocaïne. « En général, les médicaments n’offrent qu’un taux de réussite limité s’ils ne sont pas accompagnés de traitements psychosociaux, comme une thérapie cognitivo-comportementale avec un conseiller en toxicomanie qualifié ou un programme de traitement », explique le Dr Adam Baiada.

Lire la suite de nos blogs: